Pour les Anciens Egyptiens, la pyramide symbolise le monde intérieur.
Sa base carrée représente la matière psychique qui s'affine peu à peu jusqu'à refaire le lien avec ce que les Alchimistes appelaient la Quintessence. Les 4 arrêtes représentent la structure de ce monde intérieur qui est donc quaternaire. Chacune d'elle est associée à un des 4 éléments : l'Eau, la Terre, le Feu et l'Air. Cette structure quaternaire du monde intérieur a été reconnu dans de grandes traditions comme par exemple chez les Esséniens où la croix symbolisait les 4 éléments gouvernés par les 4 Archanges. Au 20ème siècle, Jung voit aussi une aspect quaternaire dans le monde intérieur en établissant 4 types principaux portés par chacun en des proportions variables.


La pyramide indique une direction; celle de l'ascension intérieure vers le Divin en soi. Son message est simple: "C'est en allant profondément en soi que l'on s'élève!"


Le Temple de Ramses II d'Abou Simbel est construit comme une pyramide couchée. Lorsque l'on avance dans ce temple, les murs se rapprochent, le sol monte et le plafond s'abaisse. Ces 4 parois se rejoignent au fond du temple, dans le Saint des Saints où est représenté la divinité sous la forme de 4 statues (Amon, Horus, Seth et Pharaon). Aller de l'entrée du temple jusqu'au Saint des Saints revient donc à s'élever de la base de la pyramide jusqu'à son sommet!


Le Temple de Karnac exprime aussi la même symbolique par une succession de portes monumentales de plus en plus petites et basses. Chaque porte ouvre sur une salle de plus en plus petite. Et au fond se trouve le Saint des Saints. Ces portes représentent les paliers successifs nécessaires à l'évolution de la conscience: la salle hypostyle aux colonnes immenses était accessible au clergé recevant l'enseignement exotérique, c'est à dire le dogme présenté au peuple. Les salles suivantes appelées "temple intérieur" n'étaient accessibles qu'au clergé initié aux mystères de la Vie. Le Saint des Saints n'était accessible qu'à Pharaon et aux Grands Initiés qui le conseillaient.
Chacun dans la société égyptienne pouvait suivre le chemin de l'initiation et passer au cours de sa vie les différentes portes. Le début de cette voie initiatique était le travail de la matière par l'agriculture et l'artisanat.


Les pyramides mayas expriment la même symbolique où l'on retrouve des paliers successifs d'évolution; tout comme les mandalas Bouddhistes  qui représentent une pyramide vue de dessus. A nouveau, plus l'esprit avance vers le centre de ces mandalas, plus il s'élève vers le Divin.


Cette direction est inscrite sous nos yeux depuis des millénaires; il ne nous reste plus qu'à faire confiance à cet enseignement éternel et universel qui nous dit que le seul chemin valable est celui que nous faisons vers les profondeurs de notre être où se trouve le Divin depuis toujours. La pyramide nous montre que cette recherche intérieure ne peut se faire que sur une base solide, c'est-à-dire dans ce monde matériel. C'est au travers des expériences concrètes de notre vie que nous pouvons espérer trouver le Divin. Une voie spirituelle ne doit donc pas nier l'utilité du monde matériel. Par contre si nous en restons au plan matériel, il n'y a pas d'élévation possible.


La transformation d'une vibration lourde en vibration légère n'est possible que par la mise en oeuvre d'énergies appelées Eléments. Tous les Eléments sont contenus dans la Lumière. Ils se retrouvent dans l'enseignement du Reiki au travers des 4 symboles utilisés au 2nd degré. Chacun d'eux correspond donc à un élément et vibre plus particulièrement avec un de nos 4 corps inférieurs: le corps physique et son double éthérique pour la Terre, le corps émotionnel pour l'Eau, le corps mental pour l'Air et le corps causal pour le Feu.


Retour